Pages vues le mois dernier

Accéder à chaque thème en cliquant ci-dessous sur les liens en bleu

dimanche 26 mai 2024

Appel pour les Européennes

Le 9 juin 2024 les élections européennes sont primordiales
Chacun d’entre nous est face à un choix historique
‘’choisir le monde dans lequel                                                                 nous et nos enfants allons vivre demain’’

 ¤ Nous assistons, en France, comme dans la plupart des pays européens :

·        A une montée des idées xénophobes et nationalistes avec des projets toujours marqués par le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme.

 Nous vous appelons à voter le 9 juin pour les candidats républicains s’engageant pour :

 ¤ une Europe s’opposant à toute sorte de discrimination raciste ou xénophobes.

¤ une Europe se prononçant contre toute forme de révision de l’histoire.

 Nous vous appelons à voter le 9 juin contre Jordan Bardella car c’est un danger pour la France et pour l’Europe.                          

Le R.N. avance masqué, surfant  sur le mécontentement social et la désespérance, alimentant les peurs, les racismes, les nationalismes qui ont toujours fait le lit des dictatures.                                                                                                                                  Ce parti menace les libertés publiques, divise les Français, exacerbe l’exclusion, la colère, la haine.                                                                                                                          Dans les villes qu’il dirige, le R.N. s’attaque aux manifestations culturelles, supprime les subventions aux associations.    

 Ce parti veut inscrire le principe de ‘’préférence nationale’’, de ‘’protection de notre identité nationale’’ dans la Constitution. Ce serait la négation de la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité ».   

Des pans entiers de la population sont rejetés et envoyés dos à dos : les étrangers, les musulmans, les juifs, les homosexuels, les syndicalistes, les femmes libres et émancipées, les journalistes, les militants des Droits de l’Homme, les Résistants d’aujourd’hui.....

                      Jordan Bardella, candidat du R.N.,                                 siège déjà au parlement européen, aux côtés de néonazis.

 Le 6 avril dernier, des militants aux attributs néonazis ont été identifiés dans la salle où se tenait leur meeting. C’est terrifiant et loin de banaliser l’extrême droite. Cela revient à cacher la vérité sur une formation où les plus extrémistes se sentent chez eux.

 Nous trouvons inquiétant qu’une mémoire collective oublie déjà les millions d’hommes, de femmes et d’enfants déportés qui ont péri dans les camps de concentration, ni les Résistants fusillés lors de la 2ème guerre mondiale.                                                                                                          

 Stéphane Hessel, Richard Martin, réveillez-vous, nous avons besoin de vos cris d’alarme contre l’ignorance, la bêtise humaine, l’obscurantisme nécessaires à la cupidité de certains.  

                                                                                                                                                    La France, historiquement terre d’accueil, a su accueillir et reconnaître beaucoup d’entre nous arrivés par vagues successives d’immigration dont les apports culturels, économiques sont aujourd’hui  incontestables.                                                                      Résistez aux engrenages insidieux des extrémismes, le rejet de l’Autre ne nous mènera nulle part et ne résoudra en rien les problèmes sociaux

 Attention au danger de l’Abstention !                                           car si vous vous abstenez,  cela revient à donner votre bulletin en faveur de l’extrême droite.

 C’est au nom des valeurs républicaines de Liberté, de Justice et de Fraternité qui furent celles de la Résistance au nazisme et au nom de la mémoire de la Déportation qu’il est impératif de ne plus jamais se laisser abuser par les masques dont s’affublent les nostalgiques du nazisme profitant de notre démocratie pour mieux en exploiter ses faiblesses.

L’Europe que nous voulons, fraternelle et solidaire, que nos aînés du Conseil National de la résistance voulaient, est possible et dépend de nous tous.

Le vote à la proportionnelle à un tour vous offre la possibilité d'élire des candidats incarnant vraiment vos idées !

 

S’abstenir ce serait laisser faire l’inacceptable !
                              Votez et faites voter le 9 juin 2024,                                    contre les candidats de l’obscurantisme, contre le R.N..

 Résister Aujourd’hui le 26 mai 2024


samedi 7 septembre 2019

Pourquoi la culture ne serait pas une priorité


Pour celles et ceux qui n'auraient pas compris pourquoi les subventions aux Théâtres et autres lieux de culture diminuent, ces 3 citations devraient les éclairer :

¤ "Pour s'implanter, le Totalitarisme a besoin d'individus isolés et déculturés, déracinés des rapports sociaux organiques, atomisés socialement et poussés à un égoïsme extrême."
Hannah Arendt
Les origines du totalitarisme (1951)

¤ « Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. »
Albert Camus. (1951)

¤  
Un an après l’incendie qui a ravagé en septembre 2018 le musée national de Rio de Janeiro, le président brésilien Jair Bolsonaro vient d’ordonner la coupe de 20% du budget alloué pour sa reconstruction en déclarant :
’la culture n’est pas une priorité’’.


samedi 1 juin 2019

"Résister Aujourd'hui lance un Appel pour les Européennes du 26 mai 2019




Plus de 300 millions d'Européen-nes sont appelé-es aux urnes le 26 mai,  ces élections sont primordiales et ce pour deux raisons :
                                                                                                                
¤  Les forces racistes et de l’extrême droite sont très actives au parlement et dans la campagne électorale actuelle dans plusieurs pays de l’Europe et nous font entrevoir le pire.
¤  La politique et le développement actuel de l’Union Européenne ne correspond pas aux intérêts des larges couches de la population. De nombreuse décisions conduisent à une exclusion sociale massive des plus faibles dans chacun des pays et la misère fait le lit du Rassemblement National, de ses séides ou autres officines.


Nous appelons donc à voter pour les femmes et les hommes qui s’impliquent pour une Europe :
¤  qui s’oppose à toute forme de discrimination raciste ou xénophobe en s’engageant à défendre la dignité de chaque individu.
¤  qui s ‘engage à lutter contre les injustices en garantissant une politique sociale dans laquelle le droit au travail, la nourriture et un logement décent seront assurés à tous les êtres humains.
¤  qui opte pour l’harmonisation des conditions de vie dans tous les pays et s’inscrit contre une immigration du travail forcé.
¤  qui se prononce contre toute forme de déni de l’holocauste, de la révision de l’histoire et de la réhabilitation des criminels nazis.
¤  qui s’engage pour une politique de Paix qui ne soit pas basée sur l’hégémonie américaine (sortir de l’OTAN)mais pour une solution négociée, non militaire des conflits garantissant l’égalité des Droits entre les Peuples et la Nations.
¤ • qui représente une communauté qui agit pour l’intérêt commun des Peuples et non du pouvoir des banques et des marchés financiers.
 Nous assistons, dans la plupart des pays européens, à une montée des idées d’extrême-droite xénophobes et nationalistes  avec des projets toujours marqués par le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme, conséquences de cette pseudo-crise économique et sociale très profonde liée à la mondialisation.

 En 2011, Mikis Théodorakis lançait déjà cet appel :       
« Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, montant les peuples européens les uns contre les autres, détruisant notre continent en suscitant le retour au fascisme »
Nous nous devons d’être vigilants et de surveiller la montée des organisations xénophobes et autoritaires : Mobilisons nous pour soutenir les mouvements européens qui prônent une plus grande solidarité, un meilleur partage des richesses et l’humanisation d’un système qui aboutirait à une Europe des Peuples.
L’Europe que nous voulons est possible et dépend de toutes et tous, notamment de la jeunesse et des absentionnistes.

‘’Résister Aujourd’hui’’ adresse à tous les citoyens un signal fort : 
 l’Europe muselée, l’Europe des Lobbies doit céder la place à une Europe véritablement démocratique et sociale, solidaire et fraternelle, héritière des valeurs qu'ont défendues, les Résistant.e.s.

VOTEZ ! Votez le 26 mai, pour les candidat.e.s qui défendent aujourd’hui ces valeurs contre toutes celles et tous ceux qui ont côtoyé ou côtoient  les groupes d’extrême droite ou les néonazis en France ou à l’étranger, niant ainsi les valeurs humanistes universelles.Le vote à la proportionnelle à un tour vous offre la possibilité d’élire des candidats qui incarnent vraiment nos idées !

Ne pas voter le 26 mai serait laisser faire !

Le Bureau national de « Résister Aujourd’hui »                                   le 16 mai 2019


mercredi 24 avril 2019

Sauvons le Théâtre de la Comédie de Marseille et son directeur


Aix en Provence le 23 avril 2019


à                                              Son Excellence
                                                       Monseigneur Pontier
                                                               Archevêque de Marseille
                                                      14, place Colonel-Edon
                                                           13284 Marseille Cedex 07


Monseigneur,

Le Théâtre de la Comédie de Marseille, dont l’Archevêché est le bailleur, se trouve aujourd’hui dans une situation dramatique.
Son directeur Jean-Pascal Mouthier est poursuivi par vos services, menacé d’expulsion et on lui demande de payer, à titre personnel,
la somme astronomique de 130 000 €.
Ne voulant pas voir mourir son théâtre, Jean-Pascal Mouthier vous a lancé un cri de désespoir en entamant une grève de la faim.
Il effectue ce geste ultime voulant que le procès en cours soit annulé ou du moins reporté, permettant à  l’Archevêché et lui-même de reprendre le dialogue
et de signer enfin un accord que vos collaborateurs lui avaient promis.

L’existence du T.C.M. dépend de vous qui pouvez ou non
laisser vivre ce théâtre, ferment de culture, ferment de Paix.

Nos aînés, Résistants ou Déportés, de toutes origines politiques ou confessionnelles, ont lutté, parfois jusqu'au sacrifice suprême
pour que l'Education et la Culture soient à la portée de tous.
Nous restons fidèles à cet esprit en pensant que la survie de ce théâtre populaire permettra à la population, notamment à la jeunesse, de rompre avec ces fléaux sociaux que sont la violence, la délinquance, la drogue, entre autres,
mais aussi de se cultiver, de se divertir, de se réaliser.

Le geste que nous vous demandons est d’aider au développement de la Culture à Marseille en sauvant le Théâtre de la Comédie et son directeur.
Nous sommes très inquiets, ce théâtre a une espérance et elle est entre vos mains.

Nous vous remercions pour votre bienveillance.

Daignez, Monseigneur, agréer l’expression de ma très respectueuse considération.
.

Pour le Bureau National
Michel Vial
  
Président-Fondateur

vendredi 1 février 2019

Lettre à Emmanuel Macron


                                                                                                     


M. Emmanuel Macron                                                                                              Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du Faubourg St Honoré
75008 PARIS                                                                                                                                                                                                                                        
Lettre recommandée
  
Aix en Provence le 30 janvier 2019
                            
  
Monsieur le Président de la République,

Nous avons l’honneur, au nom des valeurs de la Résistance que nous portons et défendons, de nous adresser à vous, en raison de la progression en France et en Europe de l’intolérance, du racisme, de l’antisémitisme et de l’homophobie.
Tous ces maux, dans un contexte économique fragile, peuvent s’acutiser pour aboutir au pire.

Déjà les réfugiés en sont les premières victimes, les plus visibles,  avec la création de cet axe xénophobe « Berlin-Vienne-Rome » se dessinant autour du chancelier Kurz et des ministres de l’intérieur Allemand et Italien, voulant torpiller toute politique d’asile en Europe..

Vous avez été élu, le 7 mai 2017, grâce à la clairvoyance des citoyens qui ont voulu, par leur vote en votre faveur, éviter l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et freiner la montée arrogante des idées de son parti.

Les électeurs de R.N adhèrent, pour certains, aux thèses extrémistes sur l’insécurité et l’immigration mais, vous le savez,  le principal levier de ce vote est le mécontentement social.

De plus en plus de nos concitoyens ne se reconnaissent plus dans un  modèle de société qui  broie les individus et les valeurs de notre modèle et idéal social français.

Ø  N’est-il pas temps de réunir nos concitoyens pour actualiser ce programme du C.N.R., fidèle à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et à notre devise républicaine ?

Ø  N’est-il pas temps de bâtir un modèle de société, dans lequel un véritable brassage des individus quels que soient leurs origines, leur milieu social, leur culture, voit le jour ?

Ø  N’est-il pas temps de favoriser dans tous les domaines l’esprit civique, le sens de la citoyenneté et la tolérance ?
4
Ø  N’est-il pas temps de faire barrage à toutes les manœuvres visant à nous dresser  les uns contre les autres, créant un terreau propice aux extrémistes et populistes de droite ?

Ø  N’est-il pas temps d’établir des règles afin que chacun puisse vivre de son travail et éviter que les richesses ne se concentrent  dans les mains d’un nombre de privilégiés de plus en plus réduit ?

  • Que comptez-vous faire, Monsieur le Président, pour contribuer à la création d’emplois dignes de ce nom relançant le pouvoir d’achat donc l’économie, comme l’espère l’immense majorité des Gilets Jaunes et de la population ?

  • Que comptez-vous faire pour favoriser ce brassage au niveau de l’Education, de la Culture, de l’Habitat et de l’Armée ?
Nous pensons, quant à nous, que l’abandon du service civique et militaire obligatoire et universel est néfaste pour la République car l’Armée, coupée de la Nation, éloignée des citoyens, pourrait être, entre les mains de « politiques »  d’extrême-droite, à l’origine de dérives dangereuses.

Nos aînés du Conseil National de la Résistance, pourtant d’horizons politiques hétérogènes, ont su, dans un contexte des plus sombres en 1944, bâtir un projet de société ambitieux et respectueux de nos valeurs humanistes

Ne laissons pas les Lumières s’éteindre et relevons ces nouveaux défis avec ces femmes et ces hommes de bonne volonté prêts à s’investir, nous le savons,  pour redonner à notre société un idéal qu’elle a perdu. 

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Pour le Bureau National

Catherine Piat  Présidente

vendredi 27 juillet 2018

« Pourquoi ne réagissez vous pas devant l'axe brunâtre xénophobe qui se dessine en Europe autour de Sébastian Kurz ? »

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, 

Depuis plus de 20 ans, avec tous les démocrates européens, 
nous stigmatisons toutes les apologies renaissantes du fascisme et du nazisme 
mais n’avons pu empêcher les relents xénophobes de ressurgir. 

Au moment où « l’Aquarius » transportant 629 réfugiés se voit refuser l’entrée dans un port italien, dans un port maltais, puis dans un port corse, malgré l’accord de l’Assemblée de Corse. 
le chancelier autrichien Sebastian Kurz appelle, mercredi 13 juin 2018 à Berlin, 
la création d’un "axe des volontaires dans la lutte contre l'immigration illégale". 

A cet effet, Kurz réunira les ministres de l'Intérieur italien Matteo Salvini et autrichien Herbert Kickl, tous deux d'extrême droite, et leur homologue conservateur allemand Horst Seehofer de la droite bavaroise, qui, lui, veut renvoyer systématiquement tous les migrants 

C’est la Bavière de Munich, tout un symbole, 
l'Autriche (celle de Hitler, de Haider hier et de Kurz aujourd'hui), 
l'Italie de Mussolini et de Mattéo Salvini aujourd'hui qui s’unissent, en violation de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne. 

En France, vous ne vous sentez pas concernés, 
interdisant même aux Elus corses d’accueillir ces réfugiés. 
Pourtant, la France, pays dont la tradition d'accueil et les valeurs républicaines font son honneur ne peut rester silencieuse devant le drame humain qui s'opère en Méditerranée. 

Tout cela nous rappelle étrangement 1947 où l’ « Exodus » transportant 4 500 hommes, femmes, enfants ayant vécu l’enfer des camps, la traque, le rejet des autres, est renvoyé de port en port. 
Cet « axe Munich Vienne Rome », que vous n’avez pas dénoncé, 
nous fait penser à l'alliance germano-italo-japonaise de la Seconde guerre mondiale. 

La mémoire des Résistants et Déportés est trahie. 

Nous restons attachés à notre devise ‘’Liberté-Egalité-Fraternité’’ pour laquelle ils se sont battus et vous demandons solennellement, en leur nom : 

¤ Comment avez-vous pu refuser l’accostage de l’Aquarius bafouant ainsi le Droit International et les Droits de l’Homme ? ¤Pourquoi ne réagissez vous pas devant l’axe brunâtre xénophobe qui se dessine en Europe autour de Sébastian Kurz ? 

Nous attendons vos réponses qui seront communiquées dans nos réseaux. 

vendredi 27 mai 2016


Appel National pour le 27 mai 2016

Après la journée de la déportation, le dernier dimanche d’avril et avant la commémoration de l’appel du 18 juin, acte fondateur de la Résistance Française, il est une date essentielle dont nous voulions voulons étendre la portée politique et symbolique au-delà de tous les clivages existants dans notre société : il s’agit du 27 mai, date anniversaire de la création du C.N.R. (Conseil National de la Résistance) et de l’unification de la Résistance.
Nous l’avons demandé depuis plus de 20 ans, aux côtés des anciens Résistants, non pas pour rajouter une commémoration mais pour que cette journée soit  l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du C.N.R.
‘’Résister Aujourd’hui’’ porte depuis des années la voix des résistants et celle des déportés et nous nous devons d’entendre et de transmettre ce qu’ils ont appris de leur résistance, ce qu’ils ont appris de l’enfer concentrationnaire, ce qu’ils ont appris des luttes et de la désobéissance civile car leurs voix viennent en écho,  aujourd’hui encore, en celles des combattants actuels, en celles des opprimés, en celles des prisonniers dans des geôles ou de systèmes où l’humain n’a plus sa place.
Evoquer le 27 mai, c’est donc parler du CNR et rappeler à tout le monde que c’est en pleine guerre que la Résistance a élaboré un programme ambitieux pour une nation solidaire ; réunis clandestinement autour de Jean Moulin, les représentants des 8 grands mouvements de la Résistance rédigeaient le programme des « Jours heureux » pour construire un modèle de société que beaucoup de nations nous envient encore à ce jour mais que certains essayent systématiquement de détricoter  car non conforme aux lois du marché .
N’oublions jamais que c’est aux résistants et aux membres du CNR que nous devons : la Sécurité sociale, la culture pour tous, le statut de la fonction publique, le droit de vote des femmes mais surtout la preuve qu’une société solidaire est possible ! De cette utopie née dans la clandestinité est née une période que nous connaissons toutes et tous sous le terme des « 30 glorieuses » !
Stéphane Hessel  disait en 2014 : «  Il y avait dans le programme du CNR l’affirmation d’une vision et cette vision est toujours valable aujourd’hui. Refuser le diktat du profit et de l’argent, s’indigner contre la coexistence d’une extrême pauvreté et d’une richesse arrogante, réaffirmer le besoin d’une presse vraiment indépendante, assurer la sécurité sociale sous toutes ces formes(….) Résister, c’est considérer qu’il y a des choses scandaleuses autour de nous. C’est refuser de se laisser aller à une situation qu’on pourrait accepter comme malheureusement définitive »
Et il disait aussi : « les valeurs de la Résistance, ce sont les valeurs de la République et de la Démocratie »
Ne laissons pas ces mots gravés sur nos frontons, enracinés  dans notre mémoire collective devenir des mots vidés de leurs promesses, ne nous laissons pas impressionnés par ceux et celles qui voudraient nous faire croire que le danger est partout et qu’au nom de la sécurité, nous devons accepter d’y perdre en droits fondamentaux.
La démocratie c’est l’équilibre des pouvoirs et quand les pouvoirs se concentrent de plus en plus dans les mains de l’exécutif il y a lieu de s’inquiéter. Nous ne savons pas ce que d’autres demain feront.
Résistons toutes et tous à cette tendance individualiste et consumériste, Résistons ensemble pour que la belle utopie des résistants de la libération survive aux intérêts individuels………..Nous voulons croire dans cette jeunesse qui se réveille et qui revendique un monde plus juste, plus généreux.
Les Nuits debout en sont un signe, signe que nos valeurs communes sont bien partagées et que l’Humain doit primer avant tout
Terminons par cet appel d’Anatole France : «  Et il est temps citoyens, qu’on sente votre force, et que votre volonté, plus claire et plus belle, s’impose pour établir un peu de raison et d’équité dans un monde qui n’obéit plus qu’aux suggestions de l’égoïsme et de la peur »

  le 26 mai 2016
 Résister Aujourd’hui 
Perpétuer la mémoire de la Résistance et de la Déportation- Être vigilants- Transmettre aux nouvelles générations