Pages vues le mois dernier

Accéder à chaque thème en cliquant ci-dessous sur les liens en bleu

vendredi 27 mai 2016


Appel National pour le 27 mai 2016

Après la journée de la déportation, le dernier dimanche d’avril et avant la commémoration de l’appel du 18 juin, acte fondateur de la Résistance Française, il est une date essentielle dont nous voulions voulons étendre la portée politique et symbolique au-delà de tous les clivages existants dans notre société : il s’agit du 27 mai, date anniversaire de la création du C.N.R. (Conseil National de la Résistance) et de l’unification de la Résistance.
Nous l’avons demandé depuis plus de 20 ans, aux côtés des anciens Résistants, non pas pour rajouter une commémoration mais pour que cette journée soit  l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du C.N.R.
‘’Résister Aujourd’hui’’ porte depuis des années la voix des résistants et celle des déportés et nous nous devons d’entendre et de transmettre ce qu’ils ont appris de leur résistance, ce qu’ils ont appris de l’enfer concentrationnaire, ce qu’ils ont appris des luttes et de la désobéissance civile car leurs voix viennent en écho,  aujourd’hui encore, en celles des combattants actuels, en celles des opprimés, en celles des prisonniers dans des geôles ou de systèmes où l’humain n’a plus sa place.
Evoquer le 27 mai, c’est donc parler du CNR et rappeler à tout le monde que c’est en pleine guerre que la Résistance a élaboré un programme ambitieux pour une nation solidaire ; réunis clandestinement autour de Jean Moulin, les représentants des 8 grands mouvements de la Résistance rédigeaient le programme des « Jours heureux » pour construire un modèle de société que beaucoup de nations nous envient encore à ce jour mais que certains essayent systématiquement de détricoter  car non conforme aux lois du marché .
N’oublions jamais que c’est aux résistants et aux membres du CNR que nous devons : la Sécurité sociale, la culture pour tous, le statut de la fonction publique, le droit de vote des femmes mais surtout la preuve qu’une société solidaire est possible ! De cette utopie née dans la clandestinité est née une période que nous connaissons toutes et tous sous le terme des « 30 glorieuses » !
Stéphane Hessel  disait en 2014 : «  Il y avait dans le programme du CNR l’affirmation d’une vision et cette vision est toujours valable aujourd’hui. Refuser le diktat du profit et de l’argent, s’indigner contre la coexistence d’une extrême pauvreté et d’une richesse arrogante, réaffirmer le besoin d’une presse vraiment indépendante, assurer la sécurité sociale sous toutes ces formes(….) Résister, c’est considérer qu’il y a des choses scandaleuses autour de nous. C’est refuser de se laisser aller à une situation qu’on pourrait accepter comme malheureusement définitive »
Et il disait aussi : « les valeurs de la Résistance, ce sont les valeurs de la République et de la Démocratie »
Ne laissons pas ces mots gravés sur nos frontons, enracinés  dans notre mémoire collective devenir des mots vidés de leurs promesses, ne nous laissons pas impressionnés par ceux et celles qui voudraient nous faire croire que le danger est partout et qu’au nom de la sécurité, nous devons accepter d’y perdre en droits fondamentaux.
La démocratie c’est l’équilibre des pouvoirs et quand les pouvoirs se concentrent de plus en plus dans les mains de l’exécutif il y a lieu de s’inquiéter. Nous ne savons pas ce que d’autres demain feront.
Résistons toutes et tous à cette tendance individualiste et consumériste, Résistons ensemble pour que la belle utopie des résistants de la libération survive aux intérêts individuels………..Nous voulons croire dans cette jeunesse qui se réveille et qui revendique un monde plus juste, plus généreux.
Les Nuits debout en sont un signe, signe que nos valeurs communes sont bien partagées et que l’Humain doit primer avant tout
Terminons par cet appel d’Anatole France : «  Et il est temps citoyens, qu’on sente votre force, et que votre volonté, plus claire et plus belle, s’impose pour établir un peu de raison et d’équité dans un monde qui n’obéit plus qu’aux suggestions de l’égoïsme et de la peur »

  le 26 mai 2016
 Résister Aujourd’hui 
Perpétuer la mémoire de la Résistance et de la Déportation- Être vigilants- Transmettre aux nouvelles générations


Aucun commentaire:

Publier un commentaire